sam. 31 octobre

spectacle de danse

événement reporté à une date ultérieure

durée : 30 min

Palais de la Porte Dorée — Auditorium Philippe Dewitte

Une partie de moi… une partie de toi

Cleve Nitoumbi

© Paul Gaiffe

Railleries, insultes, humiliations et menaces de mort ont été le quotidien de Cleve Nitoumbi, nés de parents congolais en Ukraine, avant qu’il ne décide de fuir. C’est avec ce corps maltraité qu’il s’est mis à danser, pour braver les regards, pour les forcer à le regarder, lui qu’ils traitaient de « singe hideux à la peau noire ». 

Conception (Street-jazz, dance hall, hip-hop, afro, waacking) Cleve Nitoumbi* (Ukraine) et Ivo Billy (Italie).
Avec Suzanne Degennaro (Italie), Vanessa Kouassi (Italie), Vicky Mondor (France), Cleve Nitoumbi*, Josué Schultz (France), Mathieu Toussaint (France). Musique Mijose Mpuisani* (République démocratique du Congo).
*membre de l’atelier des artistes en exil

Biographies

Performance

événement reporté à une date ultérieure

durée : 30 min

Palais de la Porte Dorée — Forum

Transition throught Reproach Valley

Kubra Khademi

© Romain Guédé

Pour sa première performance collective, Kubra Khademi s’interroge sur l’expérience de la famine, de la maladie, des catastrophes écologiques, de la guerre et sur l’injonction qui nous est faite à rester calmes, patients et positifs. Mais que s’est-il vraiment passé ? Comment aurions-nous dû réagir ? Et quel est le rôle de l’art dans pareille situation ? Un remède contre la pression sociale ? « Le reflet de la société » ?

Performance collective de Kubra Khademi* (Afghanistan).
Avec Alizée Leman, Margot Guiguet, Hugo Habaret, Sara Andrien, Giulia Roberta Ferro, Lucie Pauy et Raul Gabriel Calin, étudiants du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon (CNSMD) et de l’École nationale supérieure des beaux-arts (ENSBA).
*membre de l’atelier des artistes en exil

Biographies

concert

événement reporté à une date ultérieure

durée : 1h

Palais de la Porte Dorée — Auditorium Philippe Dewitte

Taxi Kebab

Romain Henry et Lea Jiqqir

© Taxi Kebab

Taxi Kebab est la rencontre entre synthétiseurs et boîte à rythme, guitare modulée, bouzouk amplifié et chants scandés. Influencée par un héritage culturel et familial (chaâbi, transe gnawa, musiques moyen-orientales…), la musique du duo sillonne de nuit les routes marocaines et parcourt ses paysages avec un son brut, psyché, désorienté et désoriental. 

Avec Romain Henry et Lea Jiqqir.

spectacle musical

événement reporté à une date ultérieure

durée : 50 min

Palais de la Porte Dorée - Hall Marie Curie

Affranchies

création collective

© Juvenal Balestrini

Quatre chanteuses et une musicienne délivrent leur histoire en textes et en chansons, chacune puis ensemble pour raconter l’exil et leur quête de liberté. Ouïghoure, Iranienne, Sahraouie, Congolaise, Vénézuélienne, elles ont quitté leur pays et mènent un double combat : celui de l’émancipation de leur peuple et celui de leur genre. Loin des interdits, elles peuvent à présent chanter leur droit à exister.

Avec Diana La Fraise* (République démocratique du Congo), Aida Nosrat* (Iran), Dighya Mohammed Salem* (Sahara Occidental), Nasima Shavaeva* (Kazaksthan), Angerlin Urbina* (Venezuela). Direction artistique Judith Depaule (France). Scénographie Maral Bolouri* (Iran). Coordination musicale Daniel Blanco* (Venezuela). Compositions pour flûte traversière Juvenal Balestrini* (Venezuela). Costumes Abdou Khadr Faye* (Sénégal).

Biographies

dim. 1 novembre

spectacle marionnettes

événement reporté à une date ultérieure

durée : 45 min

Palais de la Porte Dorée — Auditorium Philippe Dewitte

Rupture

Maryam Samaan

©Christophe Maout

Contraint de quitter son pays ravagé par les luttes de pouvoir et la guerre, l’enfant venu d’ailleurs explore de nouveaux paysages et dialogue avec ses souvenirs. Habité par un sentiment d’étrangeté, happé par le passé, il essaie d’apprivoiser ses peurs pour apprendre à vivre après.

Conception et scénographie Maryam Samaan* (Syrie). Scénographie et installation vidéo Khaled Alwarea* (Syrie).
Performance et danse Mams* (Guinée). Violoncelle Louise Debaecker (France). Performance ombres et lumières Fadi Idris* (Palestine).
*membre de l’atelier des artistes en exil

Biographies

Spectacle de théâtre

événement reporté à une date ultérieure

durée : 55 min

Palais de la Porte Dorée — Forum

Je passe 4

Judith Depaule

© Anne Volery

Passés de l’autre côté pour fuir la guerre, les conflits ethniques, la répression politique, les discriminations sexuelles, les ségrégations … Arrivés en France avec un visa, par la route ou la Méditerranée ou contraints d’y rester, sept artistes confient leur portrait en vidéo ainsi que leur récit d’exil, transmis par des acteurs et des actrices. Après Je passe 1, 2 et 3, le dernier volet met en lumière les parcours de sept nouveaux membres de l’atelier des artistes en exil, pour sept groupes de spectateurs.

D’après les récits de sept artistes en exil. Conception Judith Depaule (France). Images Samer Salameh* (Palestine/ Syrie). Avec Nino Djerbir (France), Zélie Gillet (France), Pablo Jupin (France), Mouradi M’Chinda (Comores /France), Morgane Peters (France), Angelica Kiyomi Tisseyre-Sekine (France), Clémentine Vignais (France).
*membre de l’atelier des artistes en exil

Biographies

sam. 7 novembre

concert

sam 7 novembre

20h

afro-folk

en live streaming

La Dynamo de Banlieues Bleues

Diame tane

Jules Julo

© Christophe Maout

Entre musique afro et folk, Jules Julo revisite les sonorités de son Afrique natale. Coupé de la scène musicale en raison du confinement, il retrouve ses musiciens et la scène pour nous parler de paix (diane tane), d’amour, de famille et d’une grande Afrique juste et unie.

Avec au chant Jules Julo* (Guinée), à la basse Hamza Boussaoula* (Sahara occidental), au clavier Moustapha Dia (Sénégal), à la guitare Sekou Kanté* (Guinée), aux percussions Waly Saho* (Gambie).
*membre de l’atelier des artistes en exil

Biographies

concert

sam 7 novembre

20h

fusion congolaise

en live streaming

La Dynamo de Banlieues Bleues

Nzéla

Diana La Fraise

© Christophe Maout

D’une voix forgée au gospel, Diana La Fraise reprend des standards de la rumba et autres folklores congolais. Elle propose aussi des chansons originales qui racontent le chemin de la vie, Nzéla, rythmé par les épreuves et les rencontres.

Avec au chant Diana la Fraise* (République démocratique du Congo), à la basse Mass Basse* (République démocratique du Congo), aux percussions Jimmy Mbonda (République démocratique du Congo)
*membre de l’atelier des artistes en exil

Biographies

ven. 13 novembre

conférence artistique

réporté au printemps 2021

Villa Arson

D’un confinement à l’autre

Younes Faghihi, Fadi Idriss et Nasima Shavaeva

L’atelier des artistes en exil se présente au cours d’une conférence artistique émaillée d’interventions d’artistes membres de l’aa-e, parlées et performées, pour explorer la thématique qui traverse l’édition du festival et témoigner de leur expérience.

Avec Ariel Cypel, co-directeur de l’atelier des artistes en exil, Fadi Idress* (Palestine), Nasima Shavaeva* (Kazakhstan), Younes Faghihi* (Iran), Christian Rinaudo, professeur à l’université Côte d’Azur.
*membre de l’atelier des artistes en exil

Biographies

Performance

réporté au printemps 2021

Villa Arson

Comment sortir du confinement ?

CAVA

Présentation du programme CAVA ­– Collectif d’Accueil de la Villa Arson par Flo-Souad Benaddi et Lise Travère.

Avec les performances du programme Étudiant·e·s Invité·e·s et de Moacir Ferreira (Brésil).

restitution de workshop

réporté au printemps 2021

Villa Arson

Restitution de workshop

Maral Bolouri

Du 9 au 13 novembre, Maral Bolouri propose un workshop aux étudiants de la Villa Arson, autour des questions de genre et d’identité politique.

Avec Maral Bolouri

Biographies

sam. 14 novembre

concert

sam 14 novembre

21h

rap, électro-chaâbi
2h

En streaming

Jundi Majhul & Wael Alkak

Venu de Syrie, Khairy est producteur de musique et ingénieur son la plupart du temps, mais il est aussi un MC et un rappeur engagé. Sur scène, il devient « Jundi Majhul », « le soldat inconnu » ou « Watar », « la corde d’instrument ».

Wael Alkak compose une musique électronique qui fusionne les genres. Opérant un travail de mémoire sur la culture syrienne, il mixe sur scène ses projets Neshama (2012) et Men Zaman (2017) avec de nouvelles compositions électroniques. Ses performances sont un mélange de rythmes traditionnels du Levant (chaâbi), de chants populaires, de musique électronique et d’improvisations live.

dim. 15 novembre

table ronde

dim 15 novembre

17h

La Commanderie — Écritures contemporaines

journée des écrivain·e·s persécuté·e·s, emprisonné·e·s et empêché·e·s

Chériff Bakala, Mamadou Bhoye Bah et James Fleurissaint

Table ronde sur la liberté d’expression animée par le journaliste Nouraddine Agne avec des artistes et journalistes en exil. Durant la semaine du 9 au 16 novembre, les auteurs invités rencontrent 600 élèves et étudiants de Saint-Quentin-en-Yvelines. 

Avec Chériff Bakala* (Congo Brazzaville), Mamadou Bhoye Bah (Guinée) et James Fleurissaint* (Haïti).
*membre de l’atelier des artistes en exil
Avec la collaboration de la Maison des Journalistes de Paris et le soutien d'Amnesty international.

Biographies

Performance

réporté au printemps 2021

L'Entre-Pont - 109

ACTIONS

Nicolas Cilins, Yan Duyvendak et Nataly Sugnaux

© Jorge Cadena

Le temps d’une performance, ACTIONS propose de constituer une assemblée démocratique où s’expriment les réfugié-e-s, les autorités et les bénévoles d’une ville. ACTIONS prend le contre-pied de la grande crise migratoire et de son traitement par les médias en se concentrant sur ce que seul le théâtre peut opérer : accéder en direct à la puissance des témoignages, jouer son rôle de forum en faisant s’engager ensemble théâtres, associations et spectateurs. ACTIONS utilise la représentation théâtrale et ses outils pour les mettre au service de l’accueil des réfugiés en Europe.

Une performance de Nicolas Cilins, Yan Duyvendak et Nataly Sugnaux.

mar. 17 novembre

performance collective

reporté à une date ultérieure

durée : 1h30

Bibliothèque Forney

Des artistes en exil à l’honneur

© Lucie Belarbi

À partir des collections de la bibliothèque Forney et d’œuvres présentées dans des expositions, des membres de l’atelier des artistes en exil se forment à l’analyse d’images et à la médiation culturelle en enrichissant leur vocabulaire dans le domaine de l’art. Ils présentent leurs travaux autour de la récente exposition du Jeu de Paume « Le supermarché des images » qu’ils prolongent par des performances dansées, musicales et poétiques.

Avec Maral Bolouri* (Iran), Mustapha Elnoor* (Soudan), Farzaneh Hashemi* (Afghanistan), Omar Haydar* (Syrie), Cleve Nitoumbi* (Ukraine). Sous la direction de Marguerite Demoëte et Myrtille Gasparutto.
*membre de l’atelier des artistes en exil

Biographies

sam. 28 novembre

Scène ouverte

sam 28 novembre

14h — 20h

concerts, performances, ...
6h

en live streaming

Les relais solidaires

Scène ouverte

© Anne Volery

En guise de dernier événement festif du festival, une scène ouverte est proposée membres de l’atelier des artistes en exil et à des artistes invités, autour de la thématique « d’un confinement à l’autre ». Au programme concerts, spectacles, vidéos, performances…

Avec des artistes membres de l'aa-e et invités.

jeu. 17 décembre

lecture-concert

jeu 17 décembre

17h30

reporté en streaming depuis le musée

Musée national Eugène-Delacroix

Le Giaour de Lord Byron

Chériff Bakala et Rusan Filiztek

© Eugène Delacroix

Le poème de Lord Byron qui inspira le tableau de Delacroix a suscité une rencontre inédite entre le multi instrumentiste Rusan Filiztek et le slameur et rappeur Cheriff Bakala pour évoquer la complexité pour les peuples habitués à l’esclavage à envisager la liberté.

« Le Giaour », in Le Corsaire et autres poèmes orientaux, traduction de Jean Pavans, Paris, Gallimard, 2019.
Avec Chériff Bakala* (Congo Brazzaville) et Rusan Filiztek.
*membre de l’atelier des artistes en exil

Biographies